Nous suivre
Boutique

Visiter l’usine de porcelaine Ginori à Florence

Jeudi, 21 octobre 2010

275 ans après que Carlo Ginori ait commencé à travailler pour la cour des Médicis, à Florence, son entreprise est toujours un des plus grands producteurs de porcelaine au monde.
J’ai pu visiter l’usine Ginori de Sesto Fiorentino avec mes amis Barbara et Francesco. Ce dernier est sur le point d’ouvrir un atelier à l’hôtel The Plaza de New York. L’atelier Francesco Fino proposera de somptueux vêtements de haute-couture, des parfums créés par Lorenzo Villoresi et quelques objets en céramique créés par Gio Ponti et que Ginori a produit dans les années 20.

Ginori, avec Meissen et Du Pacquier, fut un des premiers à travailler la porcelaine en Europe. Les motifs créés à l’origine, comme les “Granduca” et les “Fruits italiens” sont encore très recherchés et témoignent de la grandeur de la marque Ginori. Au début de l’activité, les familles nobles, comme celle des Médicis, étaient les clients les plus importants et les plus assidus de l’entrepreneur toscan. Même pendant la guerre napoléonienne, quand la Toscane fut annexée par Napoléon, Ginori continua à produire des porcelaines Style Empire.
Pendant la nouvelle monarchie italienne de 1861, Ginori créa un nouveau service de table pour la famille royale. Pour répondre à la nécessité de s’agrandir, Ginori s’associa à l’usine milanaise de Giulio Richard pour créer l’entreprise Richard-Ginori.
1923 fut l’année de toutes les nouveautés pour la Ginori, qui nomina Gio Ponti comme Directeur Artistique. La tête de Ponti regorgeait de nouvelles idées qui furent présentées à l’Expo Internationale de Paris en 1925. Ses fantaisies sont très recherchées par les collectionneurs, toujours prêts à payer le prix fort.
Avec un passé aussi important, vous pouvez être sûrs que la visite à l’usine Richard Ginori sera merveilleuse et que vous ne serez pas déçus. Les centaines d’employés, artistes, et techniciens mettent à disposition tout leur temps et toute leur énergie pour créer de véritables trésors artistiques.
Nous avons pu accéder à l’usine en entier, en commençant par l’atelier d’étalage, où les figurines sont “moulées”. Le travail effectué pour transformer un « liquide » en cupidon ou en ange est extrêmement minutieux et délicat. Nous sommes restés bouche-bée devant ces centaines d’objets en porcelaine chargés sur des wagons en direction des fours.

Dans certains ateliers, nous avons pu apercevoir des artisans expérimentés s’adonner à la peinture manuelle d’assiettes, tasses et saucières. La précision de leurs mains ne joue jamais de mauvais tour lorsqu’ils dessinent des motifs couleurs bleu de colbat et doré.
Et ce n’est pas fini, nous avons pu également visiter les archives des moules qui conservent des pièces qui ont plusieurs siècles. Des plaques qui datent de 1780 forment un anneau sur les murs et des étagères en métal sont ornées de bustes, vases, et figurines grandeur nature qui datent des 18 ème, 19 ème, et 20 ème siècles. Pendant que nous admirions ces merveilles historiques, les artisans étaient en train de créer de nouvelles œuvres d’art, qui viendront s’ajouter au patrimoine de Ginori.
Pour finir notre journée à l’usine de Sesto Fiorentino, nous sommes entrés dans le Musée Ginori. Vous pouvez y découvrir des services de table qui étaient destinés à la monarchie européenne et même des pots de jardin en porcelaine qui datent de l’époque victorienne. Après avoir vu comment ses objets sont fabriqués et après avoir fait un saut dans le passé en visitant le musée, nous avions les idées plus claires sur comment les nouvelles technologies peuvent se marier à l’art antique. Une combinaison qui représente tout le travail de la Richard –Ginori.
En cliquant sur cette image, vous pourrez voir une petite vidéo sur l’usine de la Ginori :

Cet article a été écrit par Luke & Barbara sur POV Italy, un site très intéressant si vous prévoyez de visiter l’Italie. Luke Wynne possède les droits d’auteur de toutes les photos.

Partagez cet article:


Un commentaire au “Visiter l’usine de porcelaine Ginori à Florence”

Signalez un commentaire inapproprié
  1. Nathalie Piccioni-Gourmen dit:
    6 juin 2013 à 13:22

    Bonjour,
    je suis enseignante céramique et souhaiterais venir vous voir avec deux classes céramique du lycée. Pouvez vous me dire si cela est possible et à quelles conditions.
    Avec mes remerciements
    Bien cordialement
    Nathalie Piccioni-Gourmen


Laissez un commentaire

 (obligatoire)
 (ne sera pas rendue publique) (obligatoire)

Pourquoi cette question ?

destination